SFNEP

Breadcrumbs

Parcourir le boulevard du handicap

Actualité de la SFNEP

Parcourir le boulevard du handicap

desportAu 1er décembre 2012, près de 10 millions de personnes en France étaient probablement porteuses de handicaps, qu’ils soient moteurs, mentaux, visuels ou auditifs.

Ces chiffres impressionnants sont vraisemblablement à relativiser, car par exemple porter des lunettes n’est pas forcément un handicap majeur, mais à l’inverse, de multiples autres pathologies ne peuvent être que génératrices de handicap. Quoiqu’il en soit, les problèmes nutritionnels favorisés par le handicap, en pratique courante, sont légion pour ces populations fragiles, aussi bien du côté dénutrition que du côté obésité.

De plus, en retour, les troubles nutritionnels favorisent largement le handicap, que l’on pense à la perte musculaire liée à la dénutrition ou aux gênes fonctionnelles pour les mobilisations ou la fonction respiratoire dans le cas de l’obésité. Nous disposons de données portant sur la prise en charge nutritionnelle des enfants handicapés, en particulier grâce à l’implication du Pr Gottrand, qui a permis ainsi à notre pays de marquer sa place, mais en revanche les données touchant aux adultes sont rares, pauvres et hétérogènes.

Pourtant, le jour où un éducateur, une infirmière, un médecin travaillant en institut médico-éducatif ou en maison d’accueil spécialisée nous demande quoi faire devant une perte de poids, un IMC à 40, des troubles de la déglutition, il faut bien que nous répondions. Les établissements spécialisés pour personnes handicapées sont nombreux, et beaucoup d’entre eux souhaitent de l’aide pour une bonne gestion des repas, ou une bonne prise en charge nutritionnelle des résidents (incluant les évaluations, l’utilisation des compléments nutritionnels oraux, la nutrition entérale).

Enfin, si la question des besoins en accompagnement des familles d’enfants handicapés est posée, le besoin de formations est exprimé dans 70% des cas. Les problèmes sont ainsi identifiés. La prise en charge nutritionnelle des handicapés est restée trop longtemps un champ marginal de notre activité. Il est à parier que, sous la pression des familles, des structures et des patients, elle ne pourra que se développer. Encore faut-il que nous menions de notre côté des études cliniques qui clarifient les bonnes pratiques pour les adultes handicapés, et que nos ARS n’oublient pas ces impératifs de santé publique, qui auront un coût.

 Par Pr Jean-Claude Desport, Limoge

 

www.nutritionclinique.fr

Un portail grand public est spécifiquement ouvert aux patients, et à leurs proches, concernés par la nutrition clinique. Il contient des informations pratiques, accessibles et validées par les experts de la SFNEP.

Société Francophone Nutrition Clinique et Métabolisme

Parcourir le boulevard du handicap