SFNEP

Breadcrumbs

Le suivi nutritionnel après hospitalisation

Actualité de la SFNEP

Le suivi nutritionnel après hospitalisation

Pr Yves RollandL’hospitalisation des sujets âgés survient souvent dans le contexte d’une pathologie cachéxiante. Lors du retour à domicile, les personnes âgées dénutries, notamment lorsque qu’elles vivent seules, sont particulièrement exposées à de nouvelles complications médicales, et au risque de réhospitalisation.

Dans cette population, la prescription de compléments n’apporte qu’une solution partielle, conditionnée par l’observance des patients. Différentes stratégies, plus ou moins complexes à organisées, et visant à améliorer le statut nutritionnel des patients âgés sortant de l’hôpital, peuvent être envisagées. Lindegaard Pedersen et coll. ont comparé l’effet de deux protocoles de suivi personnalisés (visite à domicile par une diététicienne ou consultation téléphonique) à un suivi habituel (soins courant). L’objectif principal était de réduire le taux de réhospitalisation à 30 et 90 jours après la sortie d’hospitalisation.

Les auteurs de ce travail ont mené une mené une étude randomisée (stratifiée sur le statut nutritionnel des patients à l’inclusion). En sortie d’hospitalisation, 208 patients (âge moyen=86,1 ans) ont été répartis en 3 groupes bénéficiant soit de visites à domicile par une diététicienne (n=73), soit de consultation par téléphone (n=68), soit de soins courant (n=67). Pour être inclus, les participants devaient être âgés de plus de 75 ans, être dénutris ou à risque de dénutrition (MNA<24) et vivre seuls. Les sujets vivant en institution, déments ou ayant une espérance de vie courte étaient exclus. L’intervention consistait soit en conseils délivrés par une diététicienne se rendant au domicile du patient soit par téléphone, à la 1ère, 2ème et 4ème semaine après la sortie d’hospitalisation. Aucun suivi nutritionnel n’était organisé pour les patients du groupe contrôle. Le taux de réhospitalisation a été recueilli à 30 et 90 jours. Les résultats sont en faveur d’une intervention par une diététicienne à domicile. Les analyses en intention de traiter (ITT) montrent que le groupe suivis par des visites systématiques a une réduction d’environ 60% du taux de réhospitalisation à 30 jours (HR=0.4; 95% CI: 0.2-0.9, p=0.03) et à 90 jours (HR=0.4; 95% CI: 0.2- 0.8, p<0.01) comparativement au groupe contrôle. Les auteurs ne rapportent pas de différences significatives entre le groupe bénéficiant du suivi téléphonique et du groupe contrôle. Toutefois, l’analyse en per protocole (PP) révèle que les patients ayant bénéficié de l’ensemble des suivis téléphoniques, réduisent également leur taux de réhospitalisation comparativement aux sujets contrôles. Ce travail démontre qu’un suivi nutritionnel individualisé mis en place à domicile après un séjour hospitalier, réduit le taux de réhospitalisation des sujets âgés, dénutris vivant seuls.

Par Dr Yves Rolland, CHU Toulouse

 

D’après Lindegaard Pedersen J, Pedersen PU, et al. (2017) Nutritional Follow-Up after Discharge Prevents Readmission to Hospital - A Randomized Clinical Trial. J Nutr Health Aging 21:75-82

 

www.nutritionclinique.fr

Un portail grand public est spécifiquement ouvert aux patients, et à leurs proches, concernés par la nutrition clinique. Il contient des informations pratiques, accessibles et validées par les experts de la SFNEP.

Société Francophone Nutrition Clinique et Métabolisme

Le suivi nutritionnel après hospitalisation